Opinions

L’on nous écrit :

♦ Ce projet Newton est un non sens urbanistique dans un quartier résidentiel de Bruxelles. Quand les pouvoirs politiques soutiendront-ils la population et non les projets immobiliers démesurés où le gain d’argent pour certains est le seul but final?

Il est inadmissible que la commune de Bruxelles fasse fi de cette manière des habitants de sa commune voisine qu’est Schaerbeek. Ces tours me font penser aux centrales nucléaires placées en périphérie de territoire….
Alain, Av. Milcamps

♦ Non à la défiguration et à l’écrasement catastrophique et définitif de tout notre beau quartier où les maisons ont 3 ou 4 étages.

Laurent, habitant du quartier

♦ Les raisons pour lesquelles nous sommes fâchés.

1 – La mobilité dans le quartier et ses conséquences.

Le promoteur et l’architecte savent pertinemment qu’ils trichent dans la présentation de leur rapport et que la réalisation de leur projet ne fera qu’accentuer la congestion urbaine à cet endroit et au-delà. Le promoteur Real Estate et l’architecte se sont comportés de manière à trouver toutes les ficelles pour évacuer tout dialogue avec les habitants dont on verra si tous les termes sont bien légaux et si le lobbying et la pression sur les autorités politiques pour court-circuiter toute expression de démocratie n’a pas des points faibles par rapport à la légalité. Le promoteur en connivence avec l’architecte agissent en totale arrogance et en total mépris du citoyen. Il y a une politique délibérée pour évacuer toutes expressions du citoyen, quelle qu’elle soit.

2 – Concentrer en immeubles élevés.

Au nom d’une politique, au demeurant, parfaitement justifiée et que je défends aussi, de ne plus étaler la ville, mais de concentrer en des immeubles hauts, on impose cette politique à l’aveugle pour qu’elle ne soit qu’au bénéfice des pouvoirs de l’argent, de la spéculation et au détriment de tous les utilisateurs du quartier. Comme si on imposait l’usage parfaitement justifié et justifiable des autobus plutôt que celui de la voiture personnelle mais, en acceptant un réseau de rues trop étroites pour se mouvoir et où il est impossible qu’ils manœuvrent et circulent.

3 – Impossibilité du délai d’examen du dossier. Promoteur et architecte jouent sur des limites légales ou non, de délais où il est impossible de prendre connaissance d’un dossier volumineux de plusieurs centaines de pages où il y est affirmé du n’importe quoi, sous couvert de consultants bidons uniquement à leur solde. Ces derniers ont incontestablement les connaissances et l’expérience mais, sont priés de trier les informations qui n’arrangent pas le promoteur. Ce dernier sait pertinemment qu’il truque et triche. Or, le dossier de ce projet est réfutable pratiquement page par page, si on avait le temps.

Jean-Claude, rue du Noyer

♦ Je ne peux qu’exprimer un avis totalement négatif au sujet d’un monstrueux projet qui rendrait invivable le quartier concerné .

Claude, rue du Noyer

♦ Je suis un habitant de ce très beau quartier et comme beaucoup d’autres personnes, j’estime ce projet de tours de 11 et 15 étages totalement, complètement disproportionné par rapport au tissu urbain environnant où nous avons en majorité d’agréables petites maisons de rez de chaussée + 3 étages.

Il est urgentissime de mettre un terme à de tels projets mégalomanes dans des quartiers qui ne s’y prêtent en rien!

Pareils et désastreux coups de poings dans l’œil, on en a trop vu se réaliser dans notre ville ces dernières décennies.

Cela suffit, stop!

Le respect de la qualité urbanistique existante doit passer une bonne fois pour toutes avant tout!

Axel, avenue Milcamps

♦ Dans ce dossier de demande de permis, les questions concernant la mobilité de la circulation automobile sont habilement contournées en n’en parlant pas, si ce n’est en montrant tous les avantages des autres moyens de locomotion. Un plan nous montre même une piste cyclable rue du Noyer. Moi qui me déplace à vélo, je n’en vois pas….

Gaetano, rue du Noyer